Logo Gros format.png

Le Concept

Le Mont-Blanc Air Tour est une compétition exigeante de marche et vol en parapente sans assistance

Le terrain de jeu se situe dans le massif du Mont-Blanc, le Chablais et les Aravis.

Elle s’inscrit en tant qu’étape de coupe du monde parmi les 5 présentes sur le circuit mondial de marche et vol. Elle fait également partie du circuit français de marche et vol.

Cette aventure de 3 jours consiste a réaliser un parcours (course au but) le plus rapidement possible au travers de refuges & mythiques sommets dans les massifs du Mont-Blanc, du Chablais et des Aravis.

Le parcours est imposé afin d'avoir un suivi en temps réel du classement pour les compétiteurs et spectateurs.

La validation des balises se fera au sol et/ou en vol en fonction du parcours proposé.

 

Chaque jour, avant 20h, les compétiteurs doivent atteindre un refuge pour y dîner et y passer la nuit.

Les pilotes peuvent profiter des soirées pour partager leurs journées, leurs expériences et pourquoi pas échanger sur les stratégies possibles pour le lendemain.


 

IMG_20220105_233737.jpg

Exemple de parcours

 

Règlement

1) Programme

  • Départ : Bois du Bouchet – Chamonix

  • Arrivée : Bois du Bouchet – Chamonix

  • Dates : 8 au 10 septembre 2023

 

Vendredi 8 septembre

  • 8h30 : Retrait des dossards + Briefing

  • 10h00 : Départ de la course de Plan-praz

  • 20h : Présence obligatoire en refuge / Arrêt de la course

Samedi 9 septembre

  • 7h : Reprise de la course

  • 20h : Présence obligatoire en refuge / Arrêt de la course

Dimanche 10 septembre

  • 7h : Reprise de la course

  • 16h30 : Fin de course au Bois du Bouchet

  • 19h : Résultats, remise des prix et repas à la Micro Brasserie de Chamonix

 

2. Organisation

2.1) Le directeur d’épreuve/ jury / Comité de course

Le comité de course sera composé de 3 membres :

  • Rémi Bourdelle (DE)

  • Tom Janniot (Pilot)

  • Fred Souchon (Pilot)

Le rôle du comité est de statuer en cas de litige entre concurrents et de valider le calcul des points permettant l’établissement du classement.

Le comité de course se réserve le droit d’adapter les règles de la course s’il le juge nécessaire.

 

2.2) Conditions de marche et vol

Les pilotes sont les seuls à prendre les décisions qui s’imposent quant au choix des itinéraires pédestres et quant au choix de voler, de façon à préserver leur intégrité physique et celle des autres. L’analyse et l’anticipation des conditions du terrain et de vol, ainsi que leur évolution, doivent rester une priorité de chaque instant.

 

2.3) Conditions de report ou d’annulation

Si les prévisions météorologiques s’avèrent particulièrement défavorables, le comité de course se réserve la possibilité de reporter le départ de la course. De même, il peut neutraliser la course sur une partie de la durée de l’épreuve. Dans ce cas, les pilotes seront avertis par SMS.

 

3) Modalités

3.1) Modalité d’inscription

Il y a 40 places disponibles sur cette première édition.

La sélection des pilotes sera majoritairement faite sur leur expérience de marche & vol.

Les premiers dossiers complets et validés seront prioritaires. Au-delà, les pilotes seront mis en liste d’attente dans l’ordre d’inscription (dossier complet). L’organisation se réserve le droit d’inviter des pilotes supplémentaires. L’organisation se réserve également le droit de refuser un pilote s’il ne présente pas les qualités requises pour participer en sécurité à cette épreuve.

Une caution 200 € sera demandée à la remise des trackers.

3.2) Frais d’inscription

250€

Les frais d’inscription comprennent :

  • Hébergement en demi-pension dans les refuges (2 nuitées)

  • Petit déjeuner d’accueil et sandwich pour le vendredi

  • Repas d’après course (Beer O'clock)

  • Cadeaux souvenirs pour tous les concurrents

  • Gestion du suivi de la course via des balises Gsm/satellite fournies (Flymaster Tracker)

Clause de non-remboursement : en cas de désistement avant le 30 juillet, seuls 125 € seront remboursés, passé cette date plus aucun remboursement ne sera effectué.

En cas de remboursement de l’inscription, quel que soit le motif ou la date de désistement, 20 euros seront conservés au titre des frais de dossier.

 

3.3) Dopage

Comme toutes les autres disciplines sportives, notre activité est soumise par la loi française aux règles de la lutte contre le dopage : l’usage de produits dopants est strictement interdit hors cadre de prescriptions médicales particulières et justifiées.

 

3.4) Respect de l’environnement

Les pilotes et les assistants s’engagent à ne laisser aucune trace de leur passage et à respecter le milieu dans lequel ils évoluent (faune, flore et sol).

 

4) Le classement

Il y a une catégorie femme & homme

Le classement se fait en quatre temps avec l’ordre de priorité suivant :

  1. Le nombre de balises validées.

  2. La distance restante au goal (Savoy)

  3. L’heure d’arrivée au Savoy.

  4. Les pénalités appliquées.

La trace de chaque pilote doit comporter au moins un point gps dans chaque cylindre de balise afin de la valider.

La prise du temps est stoppée à partir du moment où le pilote rentre dans le cylindre de l’arrivée (rayon 1.2km) pour une arrivée en vol.

Le classement sera établi en prenant en compte les éléments du « live tracking ».

Toutefois, le risque de perte de données du système oblige tous les concurrents à fournir une trace de leur GPS pour vérification des passages de balises à la demande de l’organisation. Il est donc important de stocker les traces GPS des trois jours de course par tout moyen à votre convenance.

La tolérance de marge d’erreur pour les traces GPS est de 0.1%

 

 

5) Pilotes

5.1) Conditions générales de participation

  • Être âgé(e) de plus de 18 ans

  • Être titulaire d’une licence de pilote de vol libre en parapente

  • Brevet de pilote confirmé ou IPPI 5

  • Être titulaire d’une assurance responsabilité civile aérienne.

  • Être autonome en parapente et pouvoir justifier d’une pratique régulière.

  • Être en possession d’un certificat médical de « non contre-indication à la pratique du marche & vol sur plusieurs jours en compétition », daté de moins d’un an par rapport au jour de course.

5.2) Matériel obligatoire

  • Une voile homologuée et en état de fonctionner

  • Un secours homologué et en état de fonctionner

  • Un casque homologué parapente et/ou escalade

  • Une sellette avec protection dorsale certifiée

  • Une couverture de survie

  • Un téléphone chargée et en état de marche.

  • Une batterie externe (minimum 20000 mAh)

  • Le tracker (fourni par l’organisation)

Le comité de course peut inspecter l’équipement du pilote à tout moment. Il n’est pas possible de changer de matériel de vol, sauf en cas de détérioration du matériel déclaré avec autorisation du comité de course. Pour toute précision sur la définition et homologation des différents matériels, voir le règlement cadre de la FFVL

 

Le pilote doit avoir en sa possession la totalité de cet équipement lors des temps de course. Il ne peut être porté par une autre personne que le pilote lui-même en course.

 

5.3) Matériel vivement conseillé

Gants, veste imperméable, bâtons télescopiques, vêtements de rechange, boussole, couteau, crème solaire, vario, trousse de secours, camel bag, barres énergétiques, lunettes de soleil…

 

5.4) Live Tracker

L’utilisation d’un module Live Tracker permettra un suivi de la course du pilote durant toute l’épreuve sur Internet. Il ne constitue pas une preuve du parcours réalisé. La mise en marche, l’arrêt et le rechargement du Live Tracker sont sous la responsabilité du pilote. Une mauvaise utilisation du Live Tracker pourra entraîner des pénalités. Le pilote a la responsabilité de se munir d’un câble de chargement. En cas de détérioration de l’appareil, la caution ne sera pas rendue.

 

5.4) Règles de déplacement

Seuls 2 moyens de locomotion sont permis : le parapente et la randonnée pédestre. Toute autre forme de déplacement est strictement interdite (nage, escalade, traction etc.).

Route : Seuls les itinéraires autorisés aux piétons peuvent être empruntés. Il appartient à chacun d’en sortir à ses risques et périls. Les itinéraires soumis à des arrêtés sont interdits.

Règles spécifiques :

  • Le posé, le décollage et la marche sur les glaciers sont interdits.

  • Il est interdit de marcher et de poser sur les autoroutes et les routes nationales

  • Toute forme d’assistance est interdite (sherpa, ouvreur…), le pilote doit porter le matériel qu’il compte utiliser pendant la compétition

Le non-respect des règles entraine des malus pouvant aller jusqu’à la disqualification du compétiteur

 

5.5) Règles de vol

La violation d’un l’espace aérien contrôlé entraînera un malus au pilote, en cas de récidive, la disqualification immédiate du pilote. Voici les différents espaces aériens (disponible en téléchargement) :

  • Le survol des réserves des Contamines et de la réserve de Sixt sous 300m/sol

  • Le survol de la réserve des Aiguilles Rouges sous les 300m/ sol

  • Une pénétration dans le R30-A (Zone hélico Chamonix)

  • Diverses zones de quiétude

Le pilote s’engage à respecter les règles de vol à vue qui s’appliquent au parapente conformément aux lois françaises. Le non-respect de ces règles est une faute très grave qui entraînera des sanctions allant de la pénalité à la disqualification.

Le jury se réserve le droit d’ajuster les pénalités en fonction de la gravité des faits et des intentions sous-jacentes.

 Le pilote doit être en mesure de fournir une trace Live Tracking ou GPS de tous ses déplacements en marche et en vol afin qu’elle puisse être contrôlée par l’organisation. Le défaut de production de trace ou d’une partie de la trace peut entraîner des sanctions allant de la pénalité à la disqualification du pilote.

 

5.6) Les traces GPS

La trace GPS en format ICG/ format UTM WGS84, peut-être demandé par l’organisation pour preuve du parcours réalisé par le pilote.

La trace du GPS fournie doit comporter au moins : 1 point toutes les minutes en l’air 1 point tous les 200 m au sol.

Chaque pilote gère l’autonomie de son GPS et ses batteries

 

5.7) Application des pénalités

Le comité de course se réserve le droit d’ajuster les pénalités en fonction de la gravité des faits et des intentions sous-jacentes.

Tout pilote ayant été pris ou soupçonné d’avoir triché pourra faire l’objet de pénalités ou, plus grave, d’une disqualification.

Une pénalité peut être aussi décidée dans le cas où le jury juge la conduite d’un pilote dangereuse pour son intégrité physique, notamment dans son choix de voler dans des conditions extrêmes (vent fort, orage à proximité). Cette pénalité peut s’appliquer pendant la course ou a posteriori après vérification des traces.

 

6) Sécurité

6.1) Le pointage sécurité

Le pointage est individuel au plus tard à 20 heures le vendredi 16 et samedi 17.

Le dimanche 18, le pointage doit s’effectuer au plus tard à 16h30.

Le pointage doit s’effectuer sur le groupe sur le groupe Télégram (RACE DIRECTOR) avec son numéro de pilote et le nom du refuge qu’il a atteint (à défaut, sa position GPS précise).

Le pointage sécurité permet à l’organisation de ne pas déclencher des recherches et des secours inutilement.

L’absence de pointage sécurité entraine un déclenchement de recherches et de secours, son absence sera sanctionnée.

Si un pilote désire quitter le Mont-Blanc Air Tour, il doit aussitôt en informer l’organisateur, qui le supprimera de la liste des pilotes inscrits ou stoppera sa course à son point d’arrêt.

 

Les matins lors du redémarrage de la course, le pilote doit réactiver son Live Tracker et son GPS à moins de 200 m du refuge.

6.2) En cas d’urgence

Dès son arrivée au sol, le pilote doit replier IMMEDIATEMENT son parapente.

Un parapente au sol non rassemblé ou non replié signifie : J’AI BESOIN DE SECOURS.

Le pilote qui vole à proximité d’un pilote en difficulté doit lui porter assistance ou avertir par tous les moyens le DE.

Le jury appréciera le mode de compensation du score du pilote qui aura porté secours.

6.3) Signaux de détresse internationaux

Si l’intervention par hélicoptère est nécessaire :

  • Représenter la lettre “Y”, pour YES, en serrant les jambes ensemble et en mettant les bras en position de "V".

Si l’hélicoptère n’est pas nécessaire :

  • Représenter la diagonale de la lettre “N” (\) avec ses bras.

 

Lorsque l’hélicoptère approche, les compétiteurs doivent tenir ou enlever tout objet qui pourrait s’envoler. Quand le rotor tourne, approcher toujours l’hélicoptère par l’avant et attendre le signal de l’équipage.

 

 

7) Les Balises

7.1) Validation des balises

Le but de la course est de réaliser un parcours imposé le plus rapidement possible.

La validation des refuges se fait en vol ou au sol​

Quelques balises d’exceptions doivent se valider OBLIGATOIREMENT au sol, à savoir :

  • Refuge de Bostan

  • Refuge de Doran

  • Refuge de la Loriaz

La validation des balises au sol se fait au travers de la trace GPS et de selfies, à envoyer au numéro prévu à cet effet. Le selfie doit comprendre au minimum :

  • Le visage du pilote

  • Pour les refuges : La distinction de l’infrastructure du refuge

  • Pour les sommets : Un point remarquable permettant d’identifier objectivement le sommet

Toutes les nuits se passent en refuge partenaire de la compétition, la demi-pension est assurée par le refuge. Les repas du midi restent à la charge du pilote (possibilité d’en réserver dans certains refuges).

La capacité d’accueil est différente selon les refuges, le pilote peut les consulter sur le site internet du Mont-Blanc Air Tour. Le pilote doit appeler le refuge où il souhaite passer sa nuit au plus tard à 16h. Passer cette horaire, le refuge peut éventuellement refuser un pilote.

Les horaires de courses sont compris entre 7h00 et 20h.

Chaque compétiteur à la possibilité de ne pas dormir en refuge, mais obligatoirement dans une infrastructure (un autre refuge gardienné, un hôtel, une chambre d’hôte, chez l’habitant). Cela n’est cependant pas valorisé, une pénalité sera appliquée.

7.2) Temps de course

  • Le 16 septembre la course s’étend de 10h à 20h

  • Le 17 septembre la course s’étend de 7h à 20h

  • Le 18 septembre la course s’étend de 7h à 16h30.

Temps de repos nuit : entre 20h à 7h minimum, les pilotes doivent impérativement stopper la course durant le repos nuit et dormir dans un des refuges partenaires.

Une pénalité sera appliquée pour toute arrivée après 20h précise.

Procédure en début de journée : Allumer le Tracker 20 minutes avant le départ.

Procédure d’arrêt de course : Dans les 30 min qui suivent sa décision de stopper la course pour la journée et dans tous les cas avant 20h le pilote envoie un envoie un message sur le groupe Télégram (RACE DIRECTOR) avec son numéro de pilote et le nom du refuge qu’il a atteint (à défaut, sa position GPS précise).

 

8) Responsabilité

La participation au Mont-Blanc Air Tour se fait sous la seule et entière responsabilité des participants. Chacun est tenu de s’assurer personnellement pour les risques liés à sa participation, risques pour lui-même et pour autrui. Chacun est tenu d’assurer son intégrité physique et celle d’autrui de par ses décisions et actes.

L’organisation Mont-Blanc Air Tour décline toute responsabilité envers les participants et les tiers pour tout dommage pouvant survenir du fait de la participation à l’évènement. En s’inscrivant au Mont-Blanc Air Tour les participants acceptent sans condition le règlement ci-dessus, exonèrent l’organisation de toute responsabilité envers eux-mêmes et s’engagent à assumer seuls toute responsabilité envers les tiers pouvant découler de leur participation et de leurs propres faits.

 

9) Droits d’images

En s’inscrivant, les compétiteurs autorisent l’organisation, le club des Gratte-ciel ainsi que tous tiers qu’il pourrait autoriser, à capturer et utiliser tous les enregistrements audio et vidéos et les photographies effectués pendant l’évènement et à utiliser leurs noms, image, voix, apparence, faits et gestes, tout élément biographique, à toutes fins (commerciale, promotionnelles ou autre) et surtout support sans aucune restriction, dans le temps, pour tout type et quantité et pour tout moyen de distribution, sans que ceci leur ouvre d’autres droits, rémunération ou indemnité. Le club des Gratte-ciel, ou tout tiers qu’il pourrait autoriser, auront le droit d'utiliser, exploiter, diffuser, reproduire les éléments enregistrés sur tous supports connus ou inconnus tels que la radio, la télévision, le cinéma, Internet(...). De plus, l’organisateur, le club des Gratte-ciel aura le droit d’adapter, d’altérer, interrompre, supprimer, couper ou effectuer toute autre modification dans ou sur ces éléments et d’utiliser ces éléments modifiés sans restriction aucune. Le club des Gratte-ciel disposera du droit de transférer tout ou partie de ces droits à des partenaires contractuels présents ou à venir.

 

10) Les refuges et balises du parcours

10.1) Liste de l'ensemble des refuges

 

10.2) PARCOURS

Start : Plan-praz décollage

B1 : Refuge de Platé R=1.5km

B2 : Refuge de Bostan R=0m (VALIDATION AU SOL)

B3 : Refuge de Doran R=0m (VALIDATION AU SOL)

B4 : Roche Pourrie R=13km

B5 : Refuge du Col de Balme R=1km

B6 : Refuge de la Loriaz R=0m (VALIDATION AU SOL)

B7 : Refuge Albert 1er R=200m

ESS : Atterrissage du Savoy R=1.2km

Goal : Atterrissage du Savoy R=0m (VALIDATION AU SOL)

 

11) Les malus

  • +4h sur le temps de course en cas de pénétration dans un espace aérien interdit de moins de 30m horizontale et/ou 30m verticale

  • Disqualification en cas de pénétration dans un espace aérien interdit de plus de 30m horizontale et/ou 30m verticale

  • Disqualification en cas de seconde pénétration dans un espace aérien interdit ou de plus de 30m horizontale et/ou 30m verticale

  • +6h sur le temps de course en cas de nuitée autre que dans un refuge partenaire

  • -2 balises si le pilote arrive après 16h30 au goal (Savoy) le dimanche

secu helico.png
liste refuges.png